TÉLÉCHARGER NESSBEAL ON AIME CA

TÉLÉCHARGER NESSBEAL ON AIME CA

TÉLÉCHARGER NESSBEAL ON AIME CA

Nessbeal : J'ai fait la rencontre du rap lors d'une fête de quartier. J'avais également aux alentours de ans. J'ai commencé par Benny B. Mon premier choc, c'était Tonton David.

Nom: nessbeal on aime ca
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: MacOS. iOS. Windows XP/7/10. Android.
Taille:69.37 Megabytes

Sûrement lors d'une fête de quartier également. Quand on a fait l'album de Dicidens "Criminogène" en , produit par des grands du quartier, on était encore des amateurs.

Ecoutez & téléchargez cet album

Après, Booba m'a fait comprendre que je me débrouillais pas mal, qu'il y avait moyen de réaliser quelque chose de bien. J'ai alors pris confience. Quelles étaient vos ambitions quand vous avez commencé? Nessbeal : Dès que je suis parti en solo, j'ai vu qu'il y avait de l'oseille à prendre.

WE ANALYZ YOUR FILES

Quand tu vois tes premiers relevés Sacem pour des simples featurings A l'époque, j'étais avec 92i. Pour un seize mesures, on allait au Sénégal. C'était un truc de malade, je n'en revenais pas.

Je me disais : "si pour un seize on à ça, qu'es ce que ça doit être quand on fait un album Ton approche du rap à-t-elle changé dès lors qu'il y a eu la perspective de faire de l'argent? Nessbeal : Bien sûr. Avant ça, tu penses seulement à rapper pour ferme la bouche du voisin. Quand tu penses carrière, tu te rends compte qu'il y a beaucoup d'enjeux, des objectifs économiques à atteindre. Tu t'imposes une pression néfaste.

Dés lors que tu rentres dans le système, tu perds le plaisir originel. En tout cas, c'est ce qui m'est arrivé.

Tous les MP3 de Nessbeal

Je ne retrouve le kif que maintenant, à l'occasion du troisième album. Considérez vous le rap comme un désir? Nessbeal : Pour moi, c'en est un. Ou se situe le plaisir dans tout ça?

Nessbeal : Comme je le disais précédemment, j'ai renoué avec le plaisir sur le troisième album. Parce que je me suis retrouvé en situation "précaire". Je n'avais plus de contrat. Comme lors de nos débuts où on n'avait rien sinon notre stylo et notre bouche.

Aussi bien Socrate que Despo ou moi, on s'est construit dans et à partir de rien. En repartant de zéro, on s'est retrouvé avec Skread en studio avec pour seul objectif de prendre du plaisir. On kiffait. Le fait de ne plus avoir cette "putain" de pression m'a permis de faire un album complétement libéré.

Vous sentez vous profondément artistes? Nessbeal : Certains ce sont mis au rap parce qu'ils avaient un casier judiciaire.

Du coup, il y a eu engorgement de mauvais rappeurs. Ca débordait de partout. Le problème, c'est qu'on n'a pas su faire le ménage. Quand j'en entends certains, j'ai moi même honte d'être rappeur, de faire partie de cette communauté. C'est cet afflux de mauvaise musique qui a dégouté beaucoups d'auditeurs. On se retrouve assimilés à du rap de merde qui ne sait rien dire d'autre que "nique ta mère, nique ta mère". Je ne veux pas être confondu avec ces énergumènes.

Le rap vous apporte-t-il plus de joies ou de désillusions?

Nessbeal : Le rap m'a énormément offert. Il m'a même sauvé. Sans ça, on ne serait sûrement pas en train de se parler.

J'aurais peut être même envie de te frapper. Il y sort en son premier projet solo, La Mélodie des Briques. Le disque est salué par la critique et remporte un fort succès d'estime auprès du public. Plus déterminé que jamais, Nessbeal récidive ainsi avec ce nouvel opus.

Pendant deux années de mise au vert, il n'a eu de cesse de peaufiner ses lyrics et son flow, non sans avoir offert aussi à son public, Légende d'Hiver sur Taxi 4.

Un titre à l'écriture toujours aussi riche, mais épuré, constituant une charnière parfaite entre ses deux albums. Il a même permis d'offrir une nouvelle relecture de sa Mélodie des Briques. La bataille s'annonce rude dans l'arène du rap et les places chères.

Nessbeal نبيل صالحي

Mais, plus motivé que jamais et prêt à livrer combat, le Franco-Marocain est fermement décidé à gagner une place sur le trône avec Roi sans couronne. Cet atout assaille toute personne croisant ce MC au gabarit impressionnant, doté d'une vraie gueule et d'une fougue rappelant par moment Joey Starr à ses débuts! L'impact des mots Et très jeune, Nessbeal comprend, à ses dépends, l'importance et le pouvoir des mots. Il employait des termes tellement forts, qu'il t'assassinait.

Ce n'était pourtant pas couru d'avance. Car très tôt en classe de 3e, le jeune Nabil délaisse les chemins des études pour rejoindre la dure école de la rue. Le choc des morceaux Nessbeal distille son rap de paria pour sa génération au faciès balafré.

Révision de classique : Nessbeal - "La mélodie des briques"

Le temps d'un album il souhaite les faire planer vers des contrées lointaines tel le titre Au-delà de l'horizon.

Loin des clichés redondants de la vie de tess, le MC du 94 rappelle à ces anges au visage sale sur Dernière Chance que la vie de quartier est un gouffre.

Sombre, amer et mélancolique, cet écorché vif l'est dans doute, mais les paroles de ce second album, sont davantage ponctuées d'espoir, comparés à celles de La mélodie des Briques, très noires et oppressantes. J'rêve de guérison Nessbeal poursuit, par ailleurs, l'introspection qu'il avait entamé sur son précédent disque Clown Triste, Décroche la Lune.

Celui que Nessbeal aime à appeler son ''Dr Dre'' a su parfaitement créer des ambiances propices à mettre en valeur ses textes.

Rien ne serre d'aller frapper à toutes les portes quand on a trouvé son alter ego musical, permettant par ailleurs d'offrir un disque d'une rare cohérence.

Tels certains philosophes, certains écrivains, Nessbeal est persuadé que du moment où vous créez, vous êtes le roi de ce que vous créez.