TÉLÉCHARGER BONE TOMAHAWK FRENCH

TÉLÉCHARGER BONE TOMAHAWK FRENCH

TÉLÉCHARGER BONE TOMAHAWK FRENCH

Pour écrire un commentaire, identifiez-vous Ner0d3 Précision car je lis pas mal de commentaires négatifs d'ennui alors que je n'ai pas cligné des yeux durant tout le film tellement j'étais pris. Ce film n'est pas sorti en salle elle est pas mal celle là d'ailleurs Cela doit aider. Ner0d3 Je commence enfin a rattraper la filmo de S.

Nom: bone tomahawk french
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Libre!
Système d’exploitation: iOS. Windows XP/7/10. MacOS. Android.
Taille:21.83 MB

VOD : Bone Tomahawk

Cela doit aider. Ner0d3 Je commence enfin a rattraper la filmo de S.

Craig Zahler dont on me dit le plus grand bien depuis longtemps. Quelle claque que ce premier film!

Chaînes à la une

Et dire qu'il scénarise tous ses films et compose même pour le dernier. Un de ces artistes complets dont l'oeuvre n'appartient qu'à lui. Pour revenir sur le film, c'est simplement l'un des meilleurs films d'horreur que j'ai vu ces dernières années doublé d'un très sympathique western.

Les acteurs sont dirigés à merveille. Ils semblent même possédés tant ils sont bons. Mention spéciale pour Richard Jenkins incroyable.

La chose qui m'a le plus impressionné est le travaille sur le sound design. Comme souligné par Jenkins dans le film qui n'arrête pas de parler expliquant qu'il préfère ça que d'entendre le bruit de leurs pas et de leur souffle , quasi aucune musique ici, seulement durant les transitions à cheval d'un point A à B.

Toutes les scènes d'actions mettent en valeur les sons âpres, rugueux, stridents d'un couteau, d'un bruit de pas, d'un coup de canon. Chaque pas est un impact qui nous immerge au plus près de l'action. Ce minimalisme dans la mise en scène et immersion par le son fonctionne à merveille et me fait penser à un autre des meilleurs films d'horreur de ses dernière années : Hérédité.

Ces deux réalisateurs me font une très forte impression et me fait dire que le cinéma américain n'est pas mort! C'est ainsi que débute le film, posant dès son entrée en matière un principe qu'il renouvellera tout du long : des situations simples, des problématiques à priori évidentes, toujours pulvérisées ou complexifiées par des accès de barbarie toujours plus extrêmes.

Ce récit qui met en scène quatre hommes tous parfaitement interprétés lancés à la poursuite de mystérieux indiens cannibales prend indiscutablement son temps. Laisse à ses protagonistes, englués dans leurs conceptions opposées du monde, l'espace nécessaire pour exister et s'apprivoiser. Pur western durant sa première heure, Bone Tomahawk séduit d'abord par la rigueur avec laquelle il aborde son art et le genre auquel il appartient.

BONE TOMAHAWK

Caractérisation des personnages, mise en valeur du décor, photographie, tout est traité avec une intelligence et un panache discret lequel tient à la manière dont Zhaler use de l'humour, tantôt pour désamorcer ou rehausser la tension qui plongent instantanément au coeur de cette histoire impitoyable. Et au delà de la maîtrise évidente du cinéaste, c'est aussi le plaisir évident qu'il prend à déployer un impérial Kurt Russell, qui bouffe littéralement l'image, tout en lui offrant un complice inattendu et particulièrement touchant en la personne de Richard Jenkins.

Toutes les scènes d'actions mettent en valeur les sons âpres, rugueux, stridents d'un couteau, d'un bruit de pas, d'un coup de canon. Chaque pas est un impact qui nous immerge au plus près de l'action. Ce minimalisme dans la mise en scène et immersion par le son fonctionne à merveille et me fait penser à un autre des meilleurs films d'horreur de ses dernière années : Hérédité.

Ces deux réalisateurs me font une très forte impression et me fait dire que le cinéma américain n'est pas mort! J'ai tellement hâte de découvrir ses deux autres films. Pierre S.

BONE TOMAHAWK

Un joli casting, une histoire simple, efficace et intéressante et des scènes très gore. Excellent mélange de genre. Western, thriller, horreur. Je recommande ce film, sauf aux âmes sensibles Eflir J'avoue que je me suis un peu ennuyé par moment.

Ca manque de peps dans la mise en scène pour moi, j'ai trouvé tout ça un peu plan-plan.

"Le bonheur à portée de main"

Attention, cela a déjà été souligné mais je confirme, une scène assez difficile à voir mais très bien faite En fait, si vous avez envie de voir un western qui traite du cannibalisme, je conseille plutôt le très bon Vorace avec Guy Pearce. KevVdV Et pourquoi pas?

Moumoute Helmut Bien que les personnages soient un peu cliché, j'ai beaucoup aimé les dialogues et l'ambiance de ce petit huis-clos en extérieur. Mais je dois préciser que je ne suis pas public à films d'horreur.